Commerces de proximité, indépendants et artisans : un plan en leur faveur

Commerces de proximité, indépendants et artisans : un plan en leur faveur

Introduction

L’État a mis en place un plan en faveur des commerces de proximité, des indépendants et des artisans pour la phase sensible de reprise, après la crise sanitaire. Il soutient également la stratégie nationale mise en place en octobre 2019.

Le plan vise à la protection

La crise sanitaire a impacté énormément de commerce de proximité, d’artisans et d’indépendants surtout durant le confinement dans le cadre de l’état d’urgence. Au vu de l’activité fortement réduite, des mesures ont donc été prises pour venir en aide aux professionnels et aux entreprises françaises. 

Les mesures de soutien :

  • Mise en place de l’activité partielle : afin de faire une sauvegarde massive des emplois, les commerces de proximité pouvaient ouvrir à temps partiel
  • Mise en place du fonds de solidarité : 1,6 million de TPE ont pu bénéficier de celui-ci, ce qui leur a permis une sauvegarde de leur activité
  • Mise en place de prêts garantis par l’État : 458 000 TPE ont pu bénéficié d’un prêt garanti par l’État afin de faire face à toutes les factures impayées 
  • Mise en place du report des charges fiscales et sociales : 7 000 demandes ont été recensées pour le report des charges qui a permis de récolter les fonds appropriés pour honorer les factures de celles-ci

Le soutien à la trésorerie

Lors de la phase de reprise, les entreprises doivent pouvoir redémarrer leur activité dans de bonnes conditions financières. Pour cela, l’État a mis en place un plan pour les aider financièrement

Le soutien à la trésorerie des commerces de proximité, artisans et indépendants a été fait grâce à :

  • Des réductions et exonérations de charges sociales : Toute entreprise ayant eu l’obligation de fermer bénéficieront d’une exonération des cotisations et contributions patronales de trois mois. Cela permet de conduire à un allègement globales des charges de 400 millions d’euros en France
  • Une prolongation du fonds de solidarité : Toute entreprise ayant reçu les aides spécifiques en Mars et Avril pourront en bénéficier également en Juin
  • Un déblocage des contrats d’épargne retraite : Tout contrat Madelin ainsi que les plans d’épargne retraite individuels feront l’objet d’un rachat total ou partiel par les travailleurs non-salariés, dans la limite de 8 000 euros dont 2 000 euros défiscalisés
  • Une suppression sur 3 ans de la majoration de la base taxable de 25 % : Tout indépendant n’ayant pas adhéré à un organisme de gestion agréé verra sa majoration supprimée

Le plan permet de redynamiser les commerces de proximité

Dans le cadre de la reprise, les commerces de proximité observent une désertification et un développement du commerce en ligne plus important qu’auparavant. Le Gouvernement s’engage à être aux côtés des collectivités territoriales afin de redynamiser les territoires les plus fragiles.

Pour redynamiser l’État a mis en place :

  • Une création de 100 foncières de redynamisation des commerces : Cela permettrait d’acquérir et de rénover au moins 6 000 commerces sur cinq ans. 
  • Un soutien et ingénierie d’actions collectives pour soutenir la revitalisation des commerces en centre-ville : qui permettrait de doter immédiatement les territoires fragilisés d’une capacité d’analyse de l’impact de la crise sur les commerces et au préalable à la mise en oeuvre d’une stratégie efficace d’attractivité
  • Une communication positive sur les commerces de proximité : Une compagne de communication est déployée à l’automne afin de promouvoir l’artisanat et les commerces de proximité auprès des consommateurs et des jeunes

La mise en place du numérique pour les TPE

La nouvelle génération étant très basée sur le numérique, l’État a décidé de mettre en place un plan d’action visant à accélérer la numérisation des TPE durant le mois de juillet 2020. Lors d’un confinement les commerçants peuvent continuer leur activité grâce au numérique. 

Un parcours sur mesure sera proposé pour orienter les TPE à chaque étape de la transition numérique et leur permettre de mettre en oeuvre les mesures nécessaires pour augmenter le chiffre d’affaires généré grâce au numérique.

Conclusion

Pour conclure, la reprise des activités des commerces de proximité, des artisans et des indépendants est difficile mais l’État a fait en sorte de mettre en place un plan en leur faveur afin de les aider au maximum.

SOURCE

Cet article peut également vous intéresser : LA PRIME A LA CONVERSION 

Pour toute question ou réaction, n’hésitez pas à nous contacter : https://blog.performan-ce.com/contact-et-email/

Découvrez également notre site internet : https://performan-ce.com/

À propos de l’auteur

Anaelle S. administrator